Sport

Ça gaze pour le tennis féminin à Norges

29/02/2012 | La Gazette de Côte d'Or n° 285 | Par Andrea De Cesaris

Réagir Télécharger le numéro

Cinquième édition déjà pour l’Open GDF Suez de Bourgogne à Norges-la-Ville. Un site qui au-delà de son prestigieux golf,  s’impose de plus en plus comme une place forte du tennis dans le Grand Est. Denis Liébé, le boss des lieux, nous parle de cette édition et des ambitions futures.

 

LA GAZETTE : Vous qui êtes à la base joueur et entraîneur de tennis, on vous imagine très attaché à ce tournoi ?
DENIS LIÉBÉ : C’est sûr que c’est un peu mon bébé. Le site de Norges est bien sûr connu pour son golf, mais le tennis a ici une place de plus en plus importante, notamment à travers ce tournoi féminin. Il n’y a que 14 Open GDF Suez en France, et c’est une vraie satisfaction d’être déjà à la cinquième édition, ce qui prouve que nous avons su installer dans le temps cet événement et en faire un rendez-vous attendu par les joueuses.
Avec de belles surprises cette année?
Ah oui…  Avec pour la première fois Julie Coin qui est tête de série numéro 2, et qui a notamment battu il y a trois ans la numéro 1 mondiale à l’US Open, à savoir Isanovic. Elle n’a par ailleurs été pas moins que la 60e joueuse mondiale en 2009. Et puis nous avons aussi la tenante du titre qui nous fait l’honneur de revenir, la Belge Alison Van Uytvanck, qui l’an dernier avait gagné en sortant des qualifications, et qui est désormais très bien classée puisqu’elle  est 262e joueuse mondiale et est de ce fait tête de série numéro 1 du tournoi cette année.
Un tournoi qui donne des points au classement ITF ?
Bien sûr, c’est un tournoi officiel. Nous sommes un Open à 10 000 dollars et sur le Grand Est nous sommes le seul tournoi de ce niveau.
Avec notamment une personnalité prestigieuse comme juge arbitre ?
On a la chance cette année de recevoir Pascal Maria, qui est considéré comme le meilleur arbitre du monde, qui a arbitré pas moins de neuf finales de grand chelem, dont la fameuse finale marathon de plus de six heures entre Nadal et Djocovic à l’Open d’Australie. C’est un privilège de le recevoir.
Une mise en avant de Tennis Fauteuil est aussi prévue ?
Nous sommes en effet très attachés à cet événement. Deux joueuses en fauteuil seront associées à deux valides en rollers. Vous verrez, c’est très impressionnant, la qualité des échanges est étonnante.
Prochains objectifs pour le tournoi ?
Nous ambitionnons de passer au cran supérieur en devenant un open à 25 000 dollars. Ce qui n’est pas rien quand on sait que le tournoi d’une ville aussi importante que Lyon est aussi un 10 000 dollars. Nous serons fixés avant l’été. Si tel est le cas, la date du tournoi serait amenée  à changer pour se dérouler fin octobre, début novembre 2013. J’en salive d’avance car cela pourrait attirer plusieurs joueuses classées dans les 100 premières mondiales.

Retrouvez l’intégralité du programme sur : www.avenirtennis.com
www.bourgogne.opengdfsuez.com





Votre nom :
Votre email :
L'email de votre ami :
Votre message (facultatif) :
L2 : Le patron c’est Dijon
En savoir plus [+]
Télécharger le numéro 410 de La Gazette de Côte d'Or au format PDF Archives
Revenir en haut de page